Logo
Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider
Maisons ClosesExposition permanente
Art contemporainExposition permanente
Art populaireExposition permanente
Art sacréExposition permanente

hommage exposition au dessinateur andré-françois barbe (1936 - 2014)

 

Le gentleman dessinateur a tiré sa révérence en Février cette année. De tous les artistes exposés, s'il en est un, dont l'érotisme a fait l'unanimité, c'est bien lui...
Le Musée de l'Erotisme de Paris rend hommage à cet éternel amoureux!

 

... mais le Musée a besoin de se refaire une santé!

Comme vous le savez probablement, en général, les oeuvres exposées aux 4éme et 5éme étages sont en vente! Mais dès maintenant, vous pouvez chiner au Musée, sur tous les étages! Venez choisir ou repérer la ou les pièces qui sauront conquérir votre coeur ou... celui de quelqu'un que vous aimez bien! Ouvrez les yeux, repérez, choisissez et laissez vos coordonnées à l'accueil en précisant votre sélection. Peut-être aurez vous la chance que la ou les pièces que vous aurez choisies seront en vente.

 

"Porno? Pas porno? Si l'on y tient vraiment, on peut formuler une règle. Il y a porno là où il ya désir d'agir sur les sens, en particulier sur le sens qui accompagne l'usage des organes du sexe. Il n'y a pas porno là l'on cherche qu'à faire rire, fût-ce aux dépens du porno. Mais alors, le si délicat érotisme artiste est du porno. Mais oui, mon petit, mais oui! Le plus délicat roman d'amour agit sur sens."  Cavanna 

 Le Kâma-Sûtra : spiritualité et érotisme dans l’art indien

La Pinacothèque de Paris présente une exposition consacrée au livre "le Kâma-Sûtra". Le Kâma-Sûtra est considéré comme l'un des textes majeurs de l'hindouisme médiéval, guide spirituel qui permettrait d'atteindre le salut. Avec cette exposition, la Pinacothèque nous propose une autre vision de ce livre, mal interprété dans les pays occidentaux
L’exposition explique l’esthétique érotique propre à la vie culturelle indienne et à l’hindouisme. Près de 350 œuvres - sculptures, peintures, miniatures, objets de la vie quotidienne et « livres de l’oreiller » - datant de la période pré-moderne jusqu'à la fin du Moyen-Age (1750 environ), qui illustrent les préceptes du Kâma-Sûtra,  sont présentées du 02 octobre 2014 au 11 janvier 2015.  
 
 
 
 
Sade, attaquer le soleil
 
Dans le cadre de la célébration du bicentenaire de la mort du Marquis de Sade, le Musée d'Orsay lui consacre une expo choc du 14 Octobre 2014 au 15 Janvier 2015. 
 
Le Musée d'Orsay présente une sélection d'oeuvres plastiques du XIXe siècle, qui renvoient à la sexualité exacerbée, incontrôlée, taboue, qui ne se dit pas, qui ne se montre pas, et surtout qui ne s'expose pas. Pendant plus d'une heure, on découvre des oeuvres plastiques, mises en relation avec des extraits des oeuvres de Sade, ou de Nietzsche. Plus qu'une exposition sur le désir et le sexe, on retrouve ici des réflexions sur la guerre, la politique et la justice. 
 
Suivant l'analyse d'Annie Le Brun, spécialiste de Sade et commissaire invitée, l'exposition met en lumière la révolution de la représentation ouverte par les textes de l'écrivain. Seront abordés les thèmes de la férocité et de la singularité du désir, de l'écart, de l'extrême, du bizarre et du monstrueux, du désir comme principe d'excès et de recomposition imaginaire du monde, à travers des oeuvres de Goya, Géricault, Ingres, Rops, Rodin, Picasso…
 
Le caractère violent de certaines oeuvres et certains documents est susceptible de heurter la sensibilité des visiteurs.

 

... "Dans ce monde-là, bien et mal s’engendrent l’un l’autre. Ce qui donne à la sexualité l’allure parfois d’un drame cruel. L’exposition qui se déroule actuellement au Musée de l’érotisme à Paris – Japan Erotica – le montre bien, sous des formes énigmatiques et obsessionnelles. Il faut aller la voir avant qu’elle ne s’achève (fin octobre) : elle condense le meilleur d’une création contemporaine japonaise, cristallisée autour de thèmes pervers"...

Extrait de l'article d'Agnés Giard paru sur  son blog "les 400 culs" 

Entre le vice et la vertu, Maitresse Cindy organise une nuit orgiaque de tous les plaisirs pour rendre au libertinage ses lettres de noblesse

"L'erotisme est un pouvoir sexuel sans bornes, illimité, démesuré. Il faut le craindre" Marquis de Sade

Pour honorer la mémoire du Divin Marquis, Maîtresse Cindy vous invite à venir vivre une nuit BDSM d'un genre nouveau. Voluptueuse, dépravée, transgressive, accompagnée d'un buffet ludique réalisé par Dorothée Selz (artiste peintre-sculpteur), guidée par les tirades fantasmagoriques de Miss Jane Boisselier, animée par les lectures sadiennes de Frédéric Peyrat et de Manon des Gryeux, et transcendée par la virtuosité musical de Carles Santos, c'est la soirée de tous les plaisirs!



L'esprit de Sade, le Samedi 6 décembre 2014 à 21h

Informations complémentaires:

http://collectif.smart.free.fr/

 
Réservation obligatoire :
 reservation.evenements@gmail.com

 

A l'occasion de l'exposition Japan Erotica 2014, Vanilla Gallery a édité spécialement un somptueux catalogue de 70 pages, tout en couleurs, avec la biographie des tous les artistes exposants, et des photos de leurs oeuvres. Ce catalogue est en vente au Musée de L'Erotisme pour la (très) modique somme de 12€. 

En feuilletant ce catalogue ou en regardant directement les oeuvres exposées au Musée de l'Erotisme, on est frappé par le côté ecléctique de cette exposition hors du commun.

A ne pas rater, sous aucun pretexte!!!

Le Jeudi 22 Mai 2014 à partir de 18h, le même jour que le vernissage des expositions "Vanilla Gallery: Japan Erotica, nouvelle génération vol.2" et "Barbe, salut l'artiste", le Musée de l'Erotisme de Paris vous invite à la présentation du livre "Dictionnaire des sexualités" de Janine Mossuuz-Lavau. Une séance de dédicaces sera également au programme!

Le dictionnaire est disponible à la vente au Musée de l'Erotisme, prix public: 32€

Barbe nous a quitté le 9 Février 2014, à l'âge de 76 ans. Le Musée de l'érotisme rend hommage à un ami, un grand artiste, un grand homme.

André-François Barbe est né en 1936 à Nîmes. Grand maître du dessin érotique, Barbe fut particulièrement remarqué pour sa série Cinéma, publiée dans Charlie Mensuel, puis en albums (2 tomes) chez Glénat. Il s'est illustré dans plusieurs publications, dont Lui, L'Echo des Savanes, Le Monde, Lire... Et également aux États-Unis, pour Esquire, en Grande-Bretagne, dans Punch, ou en Allemagne, pour Pardon.

Entre 1980 et 1988, membre des Humoristes Associés, avec Avoine, Blachon, Bridenne, Lacroix, Laville, Loup, Mose, Napo, Nicoulaud, Sabatier, Serre, Siné, Soulas, Tres, Barbe participe à tous les albums collectifs: Le ski, Les Sept pêchés capitaux, La Table, La Mer, Le Vin. Il se constitue une imposante bibliographie au fil des années, dont Confesse (Glénat, 1996), Jeux d'eau (Glénat, 2004), ou encore Je t'aime (Presses de la Cité, 1996), avec des textes de Cavanna. Barbe illustrait également des récits bien connus, comme Don Juan (basé sur l'opéra de Mozart, Don Giovanni), Le Cantique des Cantiques (La Musardine, 2000) ou Barbe-Bleue.
 
Barbe apparaît bien entendu dans La gloire de Hara-Kiri, l'anthologie signée par Cavanna (qui nous a quitté il y a pas longtemps, lui aussi!!) et dirigée par Virginie Vernay, publiée chez Glénat.
Le Musée de l'érotisme a eu le grand privilège d'exposer les oeuvres de BARBE il y a quelques années, toute l'équipe du Musée mais surtout les visiteurs en ont gardé un excellent souvenir.
Repose en paix Monsieur André!

L'écrivain et journaliste François Cavanna est mort à l'hôpital de Créteil (Val-de-Marne), mercredi 29 janvier, à l'âge de 90 ans. Co-fondateur de Hara Kiri puis de Charlie Hebdo, son humour râpeux et caustique ne laissa quiconque indifférent. François Cavanna était un écrivain qui a fait de la liberté son inspiration et de l'engagement son style.

Son décès suscite de vives réactions. Journalistes et politiques, écrivains ou simples admirateurs de l'homme libre, tous s'accordent à dire qu'il était quelqu'un de grand. De nombreux hommages lui sont rendus aujourd'hui. Le monde littéraire français est en deuil. Le Musée de l'Erotisme rend également hommage à François Cavanna, grand inspirateur de la presse satirique moderne.

Salut Monsieur Cavanna